Social media: comment réussir sa stratégie à l’international ?

Social media: comment réussir sa stratégie à l’international ?

par | 2 Oct, 2018 | Commerce international, Stratégies digitales | 0 commentaires

Les marques qui souhaitent se déployer à l’international et réussir leur communication sur les réseaux sociaux n’ont pas forcément conscience de l’effort d’adaptation que cela demande. Pourtant, les socionautes de plus en plus exigeants requièrent des approches singulières et culturellement adaptées.

Alors, comment réussir sa stratégie social media à l’international ? C’est à cette question que répondent dans une étude commune, l’agence de communication digitale & webmarketing Vanksen et Datawords, spécialisé dans le digital international.

Aller vers de l’acculturation

Les réseaux sociaux sont déjà bien intégrés dans les stratégies digitales de la majorité des marques, pourtant Vanksen « a de plus en plus de demandes de la part d’annonceurs qui ont de nouvelles problématiques » dans un contexte de mondialisation et de globalisation, explique Jérémy Coxet, partner au sein de l’agence. « On sort d’une logique de simple traduction pour aller vers de vrais besoins d’acculturation, d’adaptation des contenus et des prises de parole des annonceurs pour coller aux attentes des différentes audiences qui ont des usages totalement différents des réseaux sociaux ».

Dans le cas de la Chine, par exemple, le besoin d’adaptation est double.

On sort d’une logique de simple traduction pour aller vers de vrais besoins d’acculturation, d’adaptation des contenus et des prises de parole des annonceurs pour coller aux attentes des différentes audiences qui ont des usages totalement différents des réseaux sociaux

À cela s’ajoute la nécessité de s’adapter aux usages du pays. « En ce qui concerne la communication locale, le marché chinois, comme la plupart des marchés asiatiques, est d’une vitalité extrême. Il y a énormément de choses que font Facebook ou Instagram aujourd’hui que les chinois ont fait il y a déjà 5 ans », illustre Nicolas Imbert.

Finalement, quel que soit le pays concerné, pour éviter les erreurs de communication dues à une mauvaise compréhension de la culture locale, les annonceurs doivent apprendre à travailler différemment sur cette question, en repensant leur organisation ou leur façon de collaborer avec des agences comme l’explique Jérémy Coxet. « Avec d’un côté la stratégie, l’ADN de la marque, ses objectifs qui sont pensés par le siège, et de l’autre les équipes en local qui ont la connaissance des marchés et des attentes ».

Retrouvez l’interview complète de Jérémy Coxet, partner au sein de Vanksen et de Nicolas Imbert, international webmarketing director chez Datawords 

Retrouvez l’étude : Développer sa stratégie Social Media à l’international from Vanksen

A Propos :

Le Groupe Datawords et sa récente acquisition Vanksen, forme un duo d’acteurs complémentaires permettant aux annonceurs d’adresser au mieux leurs problématiques digitales à l’international. Ils répondent en effet autant aux besoins d’accompagnement stratégiques et créatifs qu’offre Vanksen qu’à l’enjeu d’acculturation des contenus digitaux, spécialité de Datawords.

Partager cet article sur
Share This